Skip links

Que faire si votre page de destination ne convertit pas assez ?

Il y a quelques mois, un prospect me sollicite pour un accompagnement en stratégie éditoriale.

Jusque-là, rien de fifou, je prends le temps d’étudier son projet, je lui suggère deux / trois trucs, tout ça, tout ça. Je lui demande des accès à Analytics, il me les donne sans problème.

Survient le gros grain de sable dans la machine :

— Par contre, j’ai regardé vos stats pour la page d’accueil, le taux de conversion est sacrément bas quand même. Vous me dites que vous avez fait appel à quelqu’un pour la réaliser ?

— Oui, tout à fait, on a sollicité un copywriter l’année dernière.

— Ok. Et un taux de conversion à 0,40% sur le CTA, ça ne vous interpelle pas plus que ça ?

— Peu importe. Ça fait déjà trois fois qu’on a refait notre page d’accueil, on ne veut pas la rechanger encore.

Y’a plein de choses qui m’ont gêné dans cet échange, je pense pas que ce soit utile de détailler pourquoi.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’on me rétorque ce genre de trucs, “on a déjà pété le machin x fois, on va pas y retoucher (même si ça ne fonctionne toujours pas !)”.

Et au fond, le problème est simple : on active tel ou tel levier sans suivi derrière, notamment en termes de performances.

Pas étonnant qu’on naufrage derrière sur les récifs de l’échec 🤷‍