Skip links

Le SEO Copywriting, nouvelle discipline prometteuse ?

Vendredi dernier, on m’a (encore) reparlé d’un truc qui m’a dressé le poil sur la tête :

“Le SEO Copywriting”

Alors vraiment, j’ignore d’où sort cette abomination, mais par pitié, foutez-lui un bon coup de chevrotine derrière la nuque et planquez le cadavre en forêt.

Je ne vois pas comment on peut aborder le truc sérieusement :

  • Le SEO, son truc, c’est de générer de l’audience.
  • Le copywriting, de pousser à la conversion.

On peut tordre le truc comme on veut, supplier avec des “oui mais le SEO a changé maintenant Google veut qu’on s’intéresse aux gens”, ça ne fonctionne toujours pas : ce sont deux objectifs différents.

Rien que du côté du copywriting : on se fiche éperdument de l’aspect SEO, on est là pour appeler à la conversion. Toutes les “optimisations” de texte habituelles n’ont pas lieu d’être.

On peut très bien faire du SEO… ET du copywriting. Sans souci. Ces deux typologies de contenus peuvent cohabiter sur une même page, et dans l’absolu, on devrait même tendre vers cette typologie de modèle 👌

Mais du “SEO copywriting”… Non, non, et non.

On a bien vu ce que ça donnait, greffer plusieurs trucs différents sur un même tronc commun.

Ça résulte en Frankenstein, et globalement, ça ne s’est pas super bien passé.