Skip links

Le copywriting va-t-il évoluer vers davantage de data ?

Et si le métier de copywriter évoluait de plus en plus vers la data ?

Non non, je ne déconne pas 😶

Et on va voir pourquoi 👇

D’abord, je ne vous apprendrai rien en vous disant qu’un bon contenu persuasif repose sur une juste compréhension des besoins de votre cible.

Et pour ça, pas de miracles : il faut mettre les mains dans le cambouis, farfouiller dans des données, consulter des analyses, des enquêtes de marché…

S’ensuit l’écriture de la copy proprement dite.

Mais votre copy, elle est très certainement améliorable ; je ne reviendrai pas sur les mecs qui vous promettent le Mont Olympe du premier coup, vous savez à quel point ça me rend chafouin.

La principale solution consiste à insérer votre copy dans un processus d’optimisation de la conversion. Et pour ça, pas de miracle : il faut surveiller ses performances, multiplier les A/B Test et les itérations.

La copy en mode “produit fini au 1er jet”, ça devient donc au mieux un manque de professionnalisme, au pire une arnaque ; en tout cas, la moindre des choses serait d’avertir ses prospects ou ses clients quant aux possibilités d’optimisation continue de leur page de destination.